Équilibrer l’offre et la demande avec des DERMS

 

Équilibrer l’offre et la demande : sans doute le plus grand défi auquel est confronté le secteur énergétique. Qui plus est, le recours croissant aux sources renouvelables signifie que ces déséquilibres sont encore plus problématiques. Tandis que l’industrie se distancie des anciennes centrales pour aller vers des ressources énergétiques décentralisées, comment les systèmes de gestion des ressources énergétiques décentralisées (DERMS) peuvent-ils être utilisés ? Alan Binning, directeur régional des ventes chez COPA-DATA UK, examine un projet de DERMS réussi.

 

Comme leur nom l’indique, les DERMS sont utilisés pour gérer les dispositifs de production et de stockage de l’énergie décentralisés dont le réseau dispose. Les plateformes logicielles DERMS sont conçues pour prévoir, surveiller, contrôler et coordonner les ressources énergétiques distribuées (RED) à partir de toute une série de sources, dont des panneaux photovoltaïques, des parcs éoliens et des systèmes de stockage de tout le réseau électrique.

 

Les DERMS permettent à l’opérateur de savoir en un coup d’œil où chaque actif se situe dans un système de distribution. Pour les réseaux énergétiques compliqués, ces systèmes peuvent également gérer un grand nombre d’actifs distribués, y compris des sites renouvelables volatils.

 

 

Des DERMS pour les énergies renouvelables

Prenons un exemple. Imaginez un réseau qui incorpore plusieurs sources de production d’énergie renouvelable, dont une centrale hydroélectrique et un parc éolien qui se situent tous deux dans des régions géographiques différentes.

(copy 2)

Contrairement aux centrales hydroélectriques, dont la puissance peut être mieux gérée, les parcs éoliens ont souvent du mal à gérer les surtensions imprévues. Quand des vents forts soufflent, par exemple, il n’existe aucun moyen de limiter la production d’énergie et aucun endroit où stocker l’énergie excédentaire. C’est particulièrement fréquent pour les parcs éoliens, étant donné qu’une grande partie de leur production se fait la nuit, quand la demande en énergie est faible.



Ergonomie pour l’énergie renouvelable

Solution Leaflet

Ergonomie pour l’énergie renouvelable

2.3 MB

Ces surtensions entraînent le risque de provoquer des pannes et des coupures sur le réseau à cause de fluctuations d’énergie inédites qui surchargent le système. Pour éviter ce problème, cette énergie a plus tendance à être éloignée du réseau. Par conséquent, celle-ci est gaspillée.

 

 

En accédant au réseau distribué dans son ensemble et en le contrôlant, les opérateurs pourraient utiliser des DERMS pour mieux gérer ces surtensions inédites. Dans cet exemple, réduire l’approvisionnement énergétique depuis la centrale hydroélectrique en fermant une zone du barrage pourrait être efficace. Cela permettrait de transférer en toute sécurité la surtension issue de la puissance éolienne dans le réseau, sans provoquer de panne de courant.

Toutefois, les DERMS doivent comporter différents autres systèmes pour permettre un tel niveau de gestion. Cela inclut des systèmes de gestion de la distribution (DMS), des systèmes de gestion des pannes (OMS) et des systèmes de contrôle et d’acquisition des données (SCADA). En regroupant ces technologies, les opérateurs bénéficient d’un aperçu complet du système électrique et des informations nécessaires pour prendre ce type de décision.

 

Ceci dit, mettre en place cette architecture complexe n’est pas toujours simple.



zenon - Système de gestion de la...

Solution Leaflet

zenon - Système de gestion de la distribution

1015 KB

Gestion indépendante

Étant donné que différents systèmes sont en place pour prendre en compte toute une série de générateurs d’énergie ou de dispositifs de stockage, un des problèmes répandus dans le secteur consiste à permettre à tous les systèmes de communiquer les uns avec les autres. Cela est particulièrement difficile en raison du large éventail de protocoles utilisés pour les systèmes individuels dans le secteur énergétique. Pour rendre cette communication possible, les fournisseurs de services publics doivent choisir un système logiciel indépendant.

 



KOMIPO (South Korea)

Success Story

KOMIPO (South Korea)

2.7 MB

La plateforme logicielle zenon de COPA-DATA est utilisée pour connecter différents protocoles dans un DERMS. Cela a été démontré dans un projet sur l’île coréenne de Jeju où zenon a été utilisé pour équilibrer la puissance d’un parc éolien sur le banc d’essai du réseau intelligent national.

 

Avec le DERMS, la Korea Midland Power Co. a obtenu un système de contrôle et de surveillance de l’équipement électrique (ECMS) révolutionnaire à l’aide de zenon. Cela se basait sur le protocole IEC 61850, une norme internationale qui définit la communication pour les appareils électroniques dans des sous-stations énergétiques.

 

Étant donné qu’il consistait à gérer des données issues de sept éoliennes et d’un système de contrôle des batteries d’accumulateur (BMS) lithium-ion haute performance, le projet avait besoin d’une plateforme qui pourrait surveiller avec précision les données de différentes sources. Qui plus est, étant donné que le projet concernait des énergies renouvelables, il devait s’assurer que le réseau ne serait pas surchargé de courant, même quand l’offre fluctuait. 

La Korea Midland Power Co. a utilisé zenon pour afficher des données provenant de tous les actifs distribués à ses opérateurs. Cela a permis de contrôler la quantité d’énergie stockée dans les batteries et transférée directement au réseau. Mais ce n’est pas tout, le logiciel a également permis aux opérateurs de réguler le moment où l’énergie doit être stockée dans les batteries. Cela inclut des données au sujet de la valeur énergétique, ce qui a permis à l’entreprise de gérer l’énergie à temps et de façon rentable. 



KOMIPO (South Korea)

Best Practice Sheet

KOMIPO (South Korea)

671 KB

Par exemple, pendant la nuit, quand l’énergie est moins chère en raison de la demande plus faible, le système s’assure que l’énergie est stockée dans des batteries et n’est vendue au réseau que quand elle peut obtenir le meilleur prix. Cela démontre la capacité des DERMS à optimiser non seulement l’efficacité énergétique, mais aussi la rentabilité.

 

Équilibrer l’offre et la demande est l’un des principaux défis auxquels le secteur énergétique est confronté. En outre, le recours croissant aux sources renouvelables ne fait que renforcer ce problème. À l’avenir, à mesure que les centrales de production d’électricité renouvelable continueront à prendre de l’ampleur, les DERMS deviendront indispensables dans l’optimisation des dispositifs de production et de stockage décentralisés du réseau.

 

 

Cet article a également été publié par Alan Binning sur LinkedIn.

CONTACT US